Alexandre Lestienne

Alex 1

Conteur, historien de l'art et archéologue

 

Alexandre est né en 1976 à Roubaix. Fasciné par l'histoire et la mythologie, il se destine naturellement à l'archéologie, en région Nord, puis à l'étranger.

Mais le chemin ne s'arrête pas là. Il découvre le patrimoine bâti et l'architecture picards qu'il présente à son tour au public. Saut de puce au Musée d'Amiens, renouant avec ses premières armes de chercheur de trésors.

10 ans plus tard, il comprend que ce qui l'anime dans l'HISTOIRE, ce sont LES histoires.

Alexandre conte depuis maintenant 10 ans. La mythologie bien sûr, le fantastique aussi. Et il cultive l'amour des histoires philosophiques. Celles qui laissent à penser et qui font parler et échanger. Il conte, joue avec les mots, improvise et initie, en s'inspirant du théâtre d'improvisation et du jeu de rôles qui le nourrissent.

 

Initié à la Langue des Signes Française, c'est sans doute pour cela qu'il parle avec son corps, qu'il joue avec ses mains, qu'il anime de son regard. Ses contes sont, tout à la fois, dits et joués et s'adaptent à tous. Jeux de doigts et comptines entrent dans la danse et dans son répertoire, pour le plaisir d'échanger avec les plus jeunes.

Sensible à la question du handicap et de l'isolement, Alexandre s'attache tout particulièrement à conter pour et avec les publics empêchés ou mis à distance du conte (handicap mental, moteur et auditif, personnes incarcérées) et les sensibilise à la prise de parole en public : porter une parole juste et personnelle auprès de l'autre, c'est le premier pas vers la communication, l'échange, le partage : donc l'Amour.

 

 

Ses spectacles :

Alex 3

« Monsieur Merle » :

Contes à sifflets, contes à soufflets, ce spectacle invite les enfants à une écoute active du récit et propose des manipulations simples ainsi que la reprise de comptines...Une balade contée avec des marionnettes. Enfants de 18 mois à 3 ans 

 

« L'aigle et le cerf » :

Conte à une voix et quatre mains interprété par Alexandre Lestienne et Elodie Jaskulski (Interprète en Langue des Signes Française). L’enfant cerf nous entraine en Gaule, en pleine période d'acculturation romaine. Tout-public à partir de 6 ans.
 

« Ouvrez la boite !» :

Au pays des Dieux Grecs : comment l'homme devint homme et la femme son avenir. Tout-public à partir de 6 ans.
 

"Histoires à faire se dresser les poils du nez"

Une racontée halloweenesque où les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit. Tout public à partir de 6 ans.

 

« Toupalou ne veut pas grandir » :

Ou « les enfants veulent grandir vite, les parents veulent vieillir lentement ». Toupalou grandira… mais quand il comprendra à quoi cela sert. Tout public à partir de 3 ans.

 

« Les causeries du bol de riz »

Une racontée zen au Tibet pour amateur de philosophie et d’aphorisme. Tout public à partir de 10 ans.

 

« L'enfant des rivières »

Un enfant né des rivières et de la mer, enlevé à ses parents, ce qui déchaine les flots. Qui les apaisera ? Tout public à partir de 3 ans.
 

« Les contes de sous-mon-sabot »

Partez pour une balade contée qui fera voyager votre classe à travers les continents et comprendre pourquoi le cheval est la plus belle conquête de l’homme. Ou l’inverse ! Tout public à partir de 3 ans.

 

« En attendant le Père Noël »

En attendant le Père Noël, on l'a tous fait, on s'est impatienté. On a parlé, des cadeaux bien sûr, de l'allure du gros bonhomme en rouge, de la façon de descendre par la cheminée... mais s'il n'y avait pas de cheminée ?

Et puis on a cherché, enquêté, questionné. Sans en apprendre davantage.

Qui ne s'est jamais caché, derrière le canapé, pour veiller jusqu'à la venue du fameux joufflu ? Hé bien moi je l'ai fait et je vais vous raconter comment ça s'est passé...

En attendant le Père Noël, ce sont trois contes venus de l'hiver, qu'on se raconte comme au coin du feu, reliés les uns aux autres par des récits de vie, des moments tendres de nos histoires personnelles. Les contes parlent aux enfants. Les récits parlent aux grands. Mais chacun entend.

Dans Noël, ce ne sont pas les cadeaux qui sont le plus importants, ce sont ces liens que l'on tisse, entre nous. Et puis aussi entre le monde et le présent. Le présent comme le moment. Et le présent comme le cadeau que l'on offre. Le lien, autour du papier qui ne cache rien du cadeau mais au contraire met l'accent sur le don : le présent.

A l'issu du spectacle, 40-45mn, on peut imaginer de préparer la venue du Père Noël s'il y en a un de prévu, par un chant notamment, une formulette.

 

Contact : alexandre.lestienne@laposte.net

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.